Cette semaine, les deux artistes Fanch & Barth étaient de retour à Ligne 21 pour une résidence placée sous le signe de la construction. Le début du voyage de la plante nomade à travers tout le Finistère arrive à grand pas, il était donc l’heure pour nos deux artistes-chercheurs de construire les valises de transport de la plante.

Avec l’aide d’Emmanuel Bourgeau, ils ont construit des boîtes en bois qui contiendront les capteurs de la plante. Chaque plante aura à ses côtés trois boîtes : une avec les capteurs d’atmosphère, une avec le son et une boîte appelé “le cerveau” qui servira à récolter toutes les informations fournies par la plante.

Fanch nous explique le fonctionnement des capteurs

Les trois plantes nomades commenceront leur tournée dans les écoles à partir du 08 mars 2021. Chaque groupe aura la chance d’expérimenter les réactions d’une plante durant une dizaine de jours.

Pour rappel, la plante nomade est munie de capteurs et va donc réagir aux différents changements atmosphériques (présence de CO2, température, …). Ces données seront ensuite analysées par Fanch & Barthélémy puis mises en lumière lors d’une exposition le grand jour-dit, à la Pointe du Raz. Lors d’une précédente résidence à l’école de Plogonnec début janvier, les deux artistes du collectif avaient été rejoints par Jean-Christophe Désert, qui avec les enfants, avait enregistré des sons illustrant les réactions de la plante.

Démonstration en direct avec une plante !

Seulement si nos artistes-chercheurs ont le pouvoir de faire parler les plantes, ils n’ont pas encore trouvé comment la faire se déplacer toute seule. Comment traverser le Finistère quand on ne peut pas marcher ? Nous avons fait appel à l’association CACTUS (Centre d’Art Contemporain Très Utile et Simple) de Quimper. Composée de bénévoles passionnés d’art contemporain, l’association va se charger du transport de la plante nomade à travers tout le Finistère.

Ce jeudi 28 janvier, l’équipe de l’Écume des Vents s’est réunie avec le collectif ExSitu et l’association CACTUS afin de préparer et d’organiser le voyage de la plante nomade, à partir du 08 mars 2021.

Crédits photos : Emmanuel Bourgeau & Très Tôt Théâtre