Le vendredi 26 mars signait la fin de deux semaines de création et de coloriage pour les enfants et de l’Écume des Vents. Une partie de l’équipe a continué d’arpenter les routes du Finistère afin de terminer les poissons Koï Nobori avec tous les enfants du projet.

Les enfants se sont entraidés les uns les autres pour finir leur poisson sur cette matinée que nous avons tous trouvé trop courte !

Souvenez-vous, en février, lors de la venue de l’équipe artistique en Finistère, les enfants ont découvert qu’ils allaient pouvoir faire voler des poissons. En effet, la légende de l’Écume des Vents raconte que poussé par les vents salés de la mer, tous les poissons et tous les étages de l’océan jaillissaient des fonds marins pour venir se rassembler dans les airs, au dessus de la lande et des enfants.

Cette année, c’est le grand retour de la fête de l’Écume des Vents et après une si longue pause, les enfants se sont inquiétés : « et si les poissons ne savaient plus voler ? s’ils ne se souvenaient pas où aller en sortant de l’eau ? ».

Nous avons donc décidé de créer un banc de poissons volant, pour inviter les vrais poissons de l’océan à venir voler au dessus de la Pointe du Raz. Mais avant de les faire voler lors du grand jour-dit, il fallait bien les décorer. Si le mois de février étaient consacré à la face A, celui de mars était dédié à la face B.

Les enfants ont beau avoir une imagination débordante, lorsqu’il s’agit d’un poisson, la présence d’écailles est non-négociable !

 

Chaque couleur porte un numéro, cela nous permets de plus facilement les identifier !

La consigne était la suivante : le deuxième coté du poisson doit être identique au premier côté. Certains enfants ont pris cette règle très à la lettre, jusqu’à mesurer au millimètre près les éléments de leur poisson ! Pour ce qui est des couleurs, lors du premier atelier, nous avions demandé aux enfants de noté les codes couleurs des stylos-peinture, ainsi nous avons pu facilement retrouvé les couleurs utilisé.

Maintenant que tous les Koï Nobori sont décorés des deux couleurs, il ne nous reste plus qu’à les accrocher pour les faire voler au-dessus de la lande lors du grand jour dit.

 

Normalement, l’attribution des stylos revient toujours à un membre de l’équipe de l’Écume des Vents. Nous connaissons les numéros des couleurs par cœur et nous sommes devenus des professionnels pour indiquer quel vert va le mieux avec le jaune 006 ! Cependant, pendant le dernier atelier Koï Nobori, à Plogoff, la sollicitation des enfants pour « tenir le magasin de feutres » était telle de la part des enfants que nous n’avons pas pu refuser de déléguer cette tâche. Les enfants s’en sont donné à cœur joie pour chercher les bonnes couleurs et distribuer les stylos à tout và !

En exclusivité pour vous : Malo, le nouveau « marchand » de stylo en pleine réflexion pour trouver la couleur parfaite !

Tenir le magasin de feutres était l’activité du jour à Plogoff, presque plus intéressant que de finir son poisson !