Comment communiquait-on à l’époque de la grande fête de L’Écume des vents ? C’était il y a des millénaires… Que nous dit la légende ? On raconte que des signes, des symboles guidaient les participants dans la lande de la Pointe du Raz. Il n’en fallait pas plus pour que les CE2-CM1-CM2 de Jean-Marie Autret à Plogonnec se mettent en quête de ce langage perdu, quitte à le réinventer… avec la complicité de la plasticienne Camille Perreau.

Trois ou quatre demi-journées seront sans doute nécessaires pour que les enfants parviennent à traduire, en dessins, les mots clés de la légende de L’Écume des vents. À la manière des hiéroglyphes égyptiens ou des caractères chinois, les mots : vent sucré de la terre, vent salé de la mer, oiseaux, poissons volants… deviendront des formes colorées et poétiques. En espérant que ces Champollion en herbe nous laissent de quoi décoder leur écriture !