La danse rituel de l’Écume des Vents est empreinte de poésie, chaque geste à une signification précise.

La légende l’Écume des Vents raconte qu’au début de l’après-midi du grand jour-dit, les cornes sonnaient en chœur pour convier tout le monde dans le vallon pour effectuer la danse de l’Écume des Vents. Malheureusement, la disparition de la légende au fil des années a engendré la disparition de la danse également.

Les enfants tourneront en cercle concentrique autour des accordéonistes qui joueront Begarraz

Cependant, les enfants ont eu la chance de rencontrer une jeune femme incroyablement talentueuse pour les aider à recréer la danse rituel de l’Écume des Vents : Véronique Favarel, danseuse et chorégraphe. Lors de la première semaine de résidence de l’équipe artistique à Plogoff, en novembre 2020, Véronique s’est inspiré des enfants pour créer une chorégraphie à leur image, qui mêle imaginaire, poésie et danse contemporaine.

Depuis le mois de janvier, Véronique Favarel sillonne les routes du Finistère pour enseigner la chorégraphie à tous les enfants du projet. Le Finistère étant un large département et l’Écume des Vents rassemblant des groupes aux quatre coins de ce dernier, Véronique a fait appel à une complice pour l’aider dans cette mission : Cécilia Ferrario.

Ce vendredi 16 avril, nos deux artistes chorégraphes ont investi les locaux de Très Tôt Théâtre pour une répétition en petit comité à laquelle nous avons eu la chance d’assister. Rappelez-vous, en janvier, nous avions eu la chance d’apprendre la chorégraphie lors de notre week-end de phosphorage intense et nous avions déjà été conquis par la beauté de la danse. C’était un moment magique de la voir dansée par nos deux danseuses professionnelles !

Le retour à la Terre

Si jamais vous souhaitez apprendre la chorégraphie, Véronique a créé un radioguidage sur la mélodie de Begarraz pour vous aider !

Crédit photos : Très Tôt Théâtre