Décembre   Dès 5 ans

Théâtre

BAGARRE

Création 2020 - Cie Loba / Annabelle Sergent
Durée 40 min

Pas question ici de tirage de tresses ou de crêpage de chignon : on parle bien de Bagarre, avec un grand B. Celle qui se pratique dans les règles de l’art, et dans les règles du jeu. BIM ! BAM ! La bagarre dans tout ce qu’elle a de joyeux. Pas la guerre, pas de colère, pas faire mal. Juste se mesurer aux autres et surtout à soi-même, histoire de cacher sa peur et de prendre sa place dans la cour de récré.

Texte : Karin Serres

LIRE PLUS

NOTE D’INTENTION

Tout commence par ma rencontre avec le Grand livre de la Bagarre, livre grand, très grand, qui décortique page après page les stratégies de nos chères têtes blondes pour se pogner la tête. Poing fermé, oeil méchant, dents serrées, crêpage de chignon…

La première bagarre commence souvent dans la cour d’école. Personne ne sait ce qui l’a provoquée, mais elle existe depuis la nuit des temps, il y a même la première bataille homologuée un million d’années avant J-C, à l’heure où les mammouths régnaient encore sur terre …

La bagarre existe, oui, et on ne sait jamais vraiment qui a commencé et pourquoi.

La tentative de prendre la main sur l’autre, pour ne plus avoir peur ?

C’est ce que m’explique Hugo, 5 ans, sourire aux lèvres, décrivant son rôle de méchant dans la cour d’école, cachant sa peur d’avoir peur…

Là où ça se complique, c’est quand la bagarre n’est plus un jeu d’enfant, que l’envie d’en découdre avec l’autre persiste, jusqu’à l’âge dit adulte… Et si la haine s’immisce dans l’histoire, la bagarre tourne à la guerre…

À quel moment ça vrille ? À quel moment ce qui est de l’ordre du jeu symbolique devient un passage à l’acte destructeur ?

Lors de mon séjour à Bayeux en octobre 2018 sur le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre, j’ai eu l’occasion de visionner un documentaire sur le salon de l’armement à Paris. Costumes, cravates, dirigeants bien propres sur eux maniant les technologies de pointe en matière d’armement… Mes yeux ont eu l’impression de voir des garnements dans un salon du jouet, indifférents aux conséquences de ces armes sur le vivant… métal contre vivant, c’est métal qui gagne. Un petit changement de paradigme, et voilà, c’est le chaos…

Inspiré du film Le Dictateur de Charlie Chaplin, Bagarre mettra en scène un personnage qui aime se bagarrer et se questionne sur les causes de la bagarre, son déclenchement, ses excuses, ses travers retors. Une bagarre que le personnage se livre à lui-même à travers la langue et le corps… J’imagine une langue qui tente de contrôler le monde, mais qui échoue à contenir le vivant, sorte de discours articulé mais inaudible, empreint d’onomatopées, de tocs… Le corps du bagarreur, du dictateur lui échappant…

Annabelle Sergent, Mars 2019

LES MOTS DE L’AUTRICE

« Je connais Annabelle depuis des années, nos chemins se croisent souvent dans les mêmes théâtres ou festivals et nous partageons un même engagement artistique humaniste, farouche et joyeux vers les publics jeunes et les adultes qui les accompagnent.

La saison dernière, j’ai découvert sa « Trilogie » au Tangram d’Evreux où j’étais autrice en résidence. Sa puissance poétique et son énergie en solo diffracté, si évocatrice, m’ont emportée. J’ai pensé qu’Annabelle serait l’interprète idéale de ma pièce « Givrée », un jour.

C’est d’ailleurs en projet.

Mais avant, elle m’a invitée à écrire « Bagarre » pour sa compagnie, pour des enfants, et je suis aussi heureuse que touchée de pouvoir travailler avec elle sur un spectacle commun. »

Karin Serres, Mai 2019

 

TOUT PUBLIC
Ven 18 déc 19h

Réservez (à partir du 1er septembre)

SCOLAIRES
Jeu 17 déc 10h + 14h30

ALSH
Mer 16 déc 10h + 15h

Organisation : Très Tôt Théâtre

 

Tarifs par personne

Plein > 8 €

Adhérent > 6 €

Réduit > 6 €

Applicables aux adultes ET aux enfants

Plus d’infos >

Écriture Karin Serres

Conception et mise en scène Annabelle Sergent

Collaboration artistique Christophe Gravouil

Interprétation Tamaïti Torlasco (ou autre interprète, en alternance – en cours)

Création lumière François Poppe

Création sonore Oolithe [Régis Raimbault et Jeannick Launay]

Regard chorégraphique Bastien Lefèvre

Régie générale Régis Raimbault

(Équipe artistique en cours)

 

PARTENARIATS ET SOUTIENS

LES SOUTIENS INSTITUTIONNELS

L’État – Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) des Pays de la Loire

La Région des Pays de la Loire

LES COPRODUCTEURS

L’Association Très Tôt Théâtre – Quimper

Le Volcan, Scène nationale – Le Havre

Le Créa / Festival Momix – Kingersheim

Ligue de l’enseignement / Spectacles en Recommandé

Le Théâtre du Pays de Morlaix – Morlaix

Le THV – Saint-Barthélemy-d’Anjou (Annabelle Sergent est artiste associée de 2019 à 2022)

L’Entracte, Scène conventionnée – Sablé-sur-Sarthe

Villages en Scène – Pays du Layon

Le Kiosque, Centre d’Action Culturelle – Mayenne

LES ACCUEILS EN RÉSIDENCE

L’Association Très Tôt Théâtre – Quimper

Le Créa / Festival Momix – Kingersheim

Le Théâtre du Pays de Morlaix – Morlaix

Le THV – Saint-Barthélemy-d’Anjou (Annabelle Sergent est artiste associée de 2019 à 2022)

Villages en Scène – Pays du Layon

Le Jardin de Verre – Cholet

Le Kiosque, Centre d’Action Culturelle – Mayenne