Mascotte_TATA

Décembre   Dès 9 ans

Théâtre

LA TÊTE AILLEURS

Création 2022 - Cie du Dagor / Texte : Gwendoline Soublin
Durée 1h

Les temps sont durs pour les rêveurs.
Pourquoi faut-il toujours « redescendre sur terre » ? Pourquoi nous clouer au sol quand avoir la tête ailleurs – dans les nuages, dans les étoiles, dans la lune – nous permet de ré-enchanter le monde pour mieux l’affronter ?
Dans cette époque bouchée qui est la nôtre, rêver, c’est ouvrir les possibles.
Plus que jamais, l’imagination, c’est la vie !

 

LIRE PLUS

Note d’intention

Un jour, lors d’une discussion à trois, Julien a dit :

« Petit, on m’a toujours fait remarquer, de manière négative, que je rêvais, que j’étais dans les nuages, qu’il fallait redescendre sur terre. Pendant très longtemps je n’ai pas compris pourquoi on me disait cela, et je dois avouer que je ne comprends toujours pas. ». Marie et Thomas ont acquiescé.

Tous les trois ne comprenons pas cette nécessité viscérale qui pousse certains adultes à nous clouer au sol dès notre plus jeune âge. On se dit qu’heureusement, nos rêves ont tenu bon et aujourd’hui nous sommes heureux de passer notre temps à essayer de leur donner forme dans nos spectacles. Nous avons dès lors commencé à échanger autour de l’imaginaire et à associer l’autrice Gwendoline Soublin dans nos réflexions.

Et si toute imagination était d’abord poreuse à son environnement, à son contexte sociétal ? Et si l’imagination était certes une affaire de tempérament (aimer rêver, s’inventer des fictions) mais aussi une affaire de situation (quand imagine-t-on et pourquoi?) ? Et les adultes, les parents de ces enfants, eux qui selon leurs fils et filles « n’ont pas d’imagination », ont-ils eux aussi la tête ailleurs, et de quelle manière ?

Ce sera donc l’histoire d’une femme de soixante-dix ans qui se remémore un moment-clé de son enfance. Ce moment-clé où, petite fille, on l’obligeait à ne pas avoir la tête ailleurs.

Ce sera l’histoire du lien entre cette petite fille et sa mère célibataire.

Cette mère qui, elle aussi l’avait, la tête ailleurs, mais plutôt du côté du syndicalisme et des manifs.

Ce sera l’histoire d’une mère et de sa fille, et de ce que leur imagination commune peut « empuissanter » de leur réalité parfois fragile.

Ce sera une histoire-en-lutte où la capacité à imaginer peut soutenir, faire rugir, vitaliser – et ouvrir des chemins inattendus dans un réel bouché.

 

Au fond, nous l’espérons, ce sera une histoire sur les possibles qu’apportent le jeu et l’imagination dans une époque troublée qui, elle, ne parvient plus à (se) rêver.

 

Pour être au plus proche du public et pour que celui-ci soit au plus près des mots de Gwendoline et des corps des comédiennes, nous imaginons un espace tri-frontal capable de s’installer dans tout type de lieux « non-théâtraux ». Sans décor, sans lumière. Et en adresse direct.

Une sobriété qui, nous n’en doutons pas, sollicitera les imaginaires de chacune et de chacun.

Marie Blondel, Julien Bonnet, Thomas Gornet, Gwendoline Soublin
Extraits de la note d’intention, juin 2021

Tarifs par personne

Plein > 8 €
Adhérent > 6 €
Réduit > 6 €
Plus d’infos >

Applicables aux adultes ET aux enfants

 

TOUT PUBLIC
Ven 16 déc 19h
Réserver

Scolaires
Jeu 15 déc 10h + 14h30
Ven 16 déc 10h

ALSH
Mer 14 déc 10h + 15h

Co-organisation : Très Tôt Théâtre, l’Arthémuse

 

Texte Gwendoline Soublin (avec le soutien de l’OARA-bourse d’écriture / publication prévue en janvier 2023 aux Éditions Espaces 34)

Conception & direction artistique Cie du Dagor (Marie Blondel, Julien Bonnet, Thomas Gornet)

Avec Hélène Cerles, Danièle Klein

Costumes et accessoires Sabrina Noiraux

Conseiller technique Samuel Bourdeix

Administration Benjamin Beaufort

Diffusion Nadine Dupont

Production Cie du Dagor
Co-production Théâtre de l’Union-CDN du Limousin, Théâtre Massalia-Scène conventionnée de Marseille, Château Rouge-Scène conventionnée d’Annemasse, Le Volcan-Scène nationale du Havre, Le Totem-Scène conventionnée d’Avignon
Co-production et accueil en résidence Le Gallia-scène conventionnée d’intérêt national Art et Création de Saintes, Les 3aiRes (La Canopée-Ruffec, La Palène-Rouillac, les Carmes-La Rochefoucauld), L’Éclat-Théâtre de Pont-Audemer

Avec le soutien du Fonds d’insertion professionnel de l’Académie de l’Union-ESPTL, DRAC Nouvelle-Aquitaine et Région Nouvelle-Aquitaine

Avec le soutien de Très Tôt Théâtre-scène conventionnée de Quimper

La Cie est :

/ conventionnée par la DRAC Nouvelle-Aquitaine

/ associée au Gallia Théâtre-scène conventionnée d’intérêt national Art et création de Saintes, au TMC-scène conventionnée de Coutances

/ soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine au titre de son fonctionnement

LA BOÎTATOU DU SPECTACLE : à destination des enseignants et animateurs.

Cie du Dagor – LA TÊTE AILLEURS