Mascotte_TATA

Décembre   Dès 7 ans

Cirque & danse

LES JAMBES À SON COU

Création 2022 - Association W - JB André / Texte : Eddy Pallaro
Durée 50 min

Se jeter tête la première, prendre les jambes à son cou, finir sur les rotules…
Trois acrobates-caoutchouc décortiquent expressions et dictons, tricotant allègrement sens propre et sens figuré dans un méli-mélo loufoque de pieds, de bras et de têtes. Quand les idées prennent corps, il est bien plus facile de dire ce qu’on fait que de faire ce qu’on dit !

 

 

LIRE PLUS

Note d’intention

« Voilà longtemps que je réfléchis à ces expressions du langage qui mobilisent ou incluent le corps. Ce sont des expressions courantes que l’on emploie tous les jours et qui veulent, en impliquant certaines parties, traduire une situation, un état, un sentiment.
Depuis plusieurs années, je les collecte.

Ces expressions relèvent pour moi d’un double sens. Elles sont sujettes à plusieurs représentations. Dans les esprits, elles font apparaître des images. Elles s’entendent souvent pour leur sens figuré. Mais, qu’en est-il de leur sens propre ?
Comment, dans cette double lecture, ne pas voir la position physique qu’elle suggère, ou l’action qu’elle induit ?

Un fil narratif ne tarde pas à se mettre en place : « partir du bon pied », « se jeter la tête la première », « avoir le cœur sur la main », « finir sur les rotules »…
Qu’est-ce que « tordre le cou à une idée reçue » veut dire littéralement ? Comment « prêter main forte » à quelqu’un ? Dans quelle mesure gardons-nous «la tête sur les épaules » ?

Grâce à quoi les choses prennent-elles corps ?

Ce sont ces images et cette matière textuelle qui invitent à explorer le corps dans son engagement physique, mais aussi dans sa capacité à traduire et véhiculer du sens.
Plusieurs niveaux de langage pourront être mis en jeu : le texte théâtral, la danse et l’acrobatie.

« Prendre les jambes à son cou » pourrait être une invitation à partir vite, à décamper. On peut aussi l’entendre comme une consigne à se contorsionner, dans une forme d’acrobatie impossible.
Il y a donc derrière ce titre-expression du métaphorique et du tout à fait concret. »

Jean-Baptiste André,  novembre 2020.

Tarifs par personne

Plein > 17 €
Réduit > 10 €
Adhérent Très Tôt Théâtre > 8 €
Enfant – 12 ans > 8 €
Plus d’infos >

Applicables aux adultes ET aux enfants

TOUT PUBLIC
Dim 11 déc 17h
Réserver

Scolaires
Lun 12 déc 14h30
Ma 13 déc 10h

Co-organisation : Très Tôt Théâtre, Théâtre de Cornouaille

Crédit photos : Nicolas Lelièvre

Conception, mise en scène, chorégraphie Jean-Baptiste André
Trois interprètes sur scène Jean-Baptiste André, Quentin Folcher, Fanny Alvarez
Texte et collaboration à la dramaturgie, aide à la mise en jeu Eddy Pallaro
Collaboration artistique Mélanie Maussion
Regard dramaturgique Michel Cerda
Création sonore Jean-Philippe Verdin
Création lumière Stéphane Graillot
Régie générale Julien Lefeuvre
Création costume Charlotte Gillard
Intervenant chant Jean-Baptiste Veyret-Longieras
Photographe associé Nicolas Lelièvre
Administration, diffusion Christophe Piederrière / Cyclorama, Rennes

Production : Association W

Coproduction : Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon (69) / Le Zef, Scène nationale de Mar- seille (13) / TJP – CDN, Strasbourg (67) / Théâtre de la Passerelle, Scène nationale, Saint-Brieuc (22) / L’équinoxe, Scène nationale de Châteauroux (36) / Le Canal, Scène d’intérêt national, Redon (35) / Théâtre d’Angoulème, Scène nationale (16) / Scène du Jura, Scène nationale (39) / Pôle Sud, CDCN – Strasbourg (69) / Théâtre de la Parcheminerie, Rennes (35) / Très Tôt Théâtre, Quimper (29) / Le Pont des Arts, Cesson-Sévigné (35) / Lillico jeune public – Rennes (35)

Soutien : Ay-Roop, scène de territoire pour les arts de la piste, Rennes (35) / Centre Culturel Le Tambour – Université Rennes 2 (35)

 

LA BOÎTATOU DU SPECTACLE : à destination des enseignants et animateurs.

Association W – LES JAMBES À SON COU