Décembre   Dès 4 ans

Danse

LES JOUES ROSES

Cie Kokeshi
Durée 30 min

D’où je viens ? Qui je suis ? Où je vais ?
Quand le passé familial vient éclairer le présent d’une enfant, mais aussi son futur.
À travers la généalogie maternelle, de maman en maman, les histoires des unes et des autres – mères, filles et sœurs – s’emboîtent, comme des poupées russes, avec chacune son rôle à jouer dans la transmission familiale.

LIRE PLUS

NOTE D’INTENTION

« Dans le dos de l’enfant, il y a sa mère, dans le dos de sa mère se tenait autrefois la grand-mère, et forcément la grand-mère avait derrière elle sa propre mère, qui lui apprenait à danser. Cette relation entre les enfants et leur mère me fait penser à une sorte de miroir du temps. Le petit enfant se tient en première ligne dans ce processus qui consiste à graver à l’infini l’image de ses ancêtres, et maintenant il déploie toutes ses forces pour apprendre à danser. J’avais été impressionné à la vue de ce petit être qui portait sur ses épaules le poids écrasant du temps qui s’accumule. ». Extrait de la biographie du chorégraphe japonais Ushio Amagatsu fondateur de la compagnie Sankai Juku

Mon désir de création est né de mon attirance pour ces poupées, inspirées des Kokeshi du Japon. Ces poupées russes appelées matriochkas sont une série de figurines de tailles décroissantes placées les unes à l’intérieur des autres  et illustrent bien cette interdépendance générationnelle.

Si ces poupées me rappellent à mon enfance, je remarque aussi l’intérêt du tout-petit pour comprendre d’où il vient, qui sont les parents de son papa ou de sa maman, de sa grand-mère, etc. Il comprend vite qu’il se joue devant lui quelque chose d’important et dans lequel il a une place essentielle : les enjeux de la filiation…

La lecture du livre d’Emilie Vast, De maman en maman, m’est apparue comme une autre manière d’illustrer ce questionnement. En découvrant cet ouvrage, j’ai trouvé en effet que celui-ci entrait parfaitement en résonnance avec le projet de création Les Joues Roses. Avec force et simplicité, il aborde la filiation de génération en génération, de maman en maman, pour nous toucher intimement et nous inviter à la réflexion.

L’enracinement et le déracinement sont au cœur du propos artistique. Comment se construire avec son passé ? Comment se défaire du poids des traditions ?
L’évocation sur scène de la condition de chacune de ces femmes à travers le temps vise à apporter des éléments de réponse à ces questions qui ne cessent de se poser à nous : pourquoi ma grand-mère a-t-elle vécu cette vie-là ? L’a-t-elle choisie ? Quelles relations entretenait-elle elle-même avec sa mère et sa fille ? Quels traits de caractère ont-elles en commun ?
Enfin, pourquoi suis-je devenue moi ? Quelles fissures ou quelles forces ai-je pu garder de cela ?

Capucine Lucas, chorégraphe

 

Tarifs par personne

Plein > 8 €
Adhérent > 6 €
Réduit > 6 €
Plus d’infos >

Applicables aux adultes ET aux enfants

 

TOUT PUBLIC
Dim 12 déc 16h
Réserver

SCOLAIRES
Lun 13 déc 10h (séance supplémentaire) + 14h30
Ma 14 déc 10h

 

Organisation : Très Tôt Théâtre

La compagnie a fait une vidéo spécialement pour VOUS à l’occasion de sa venue à Quimper !
UN OBJET QUI RACONTE LE SPECTACLE…

 

Crédit photos : Ernest Mandap

Création chorégraphique > Capucine Lucas

Interprétation danse > Capucine Lucas et Stéphanie Gaillard

Création musicale > Guillaume Bariou

Scénographie > Lise Abbadie

Costumes > Marie-Lou Mayeur

Création chaises > Patrick Lefebvre

Création lumières > Stéphanie Sourisseau assistée d’Alex Lefort

Regards extérieurs > Françoise Cousin et Rosine Nadjar

Costumes > Marie-Lou Mayeur

Régie lumières >  Stéphanie Sourisseau en alternance avec Alex Lefort

 

Production Compagnie Kokeshi

Co-productions:  THV de Saint-Barthélémy d’Anjou (49), Le Kiosque – Mayenne Communauté (53), Scènes de Pays – Mauges Communauté (49), ECAM du Kremlin Bicêtre (94), Le Carroi de La Flèche (72), Pole Sud de Chartre de Bretagne (35), Centre Culturel de La Ville Robert – Pordic (22),le Carré, Scène Nationale – Centre d’Art Contemporain d’intérêt national du Pays de Château-Gontier (53)

Accueil en résidence : La Minoterie, scène conventionnée Arts, enfance & jeunesse de Dijon (21), La Soufflerie de Rezé (44), Espace Cour et Jardin de Vertou (44), Festival « Ce soir, je sors mes parents »- COMPA (44), Théâtre de la Gobinière d’Orvault (44)
Soutiens Ville de Nantes, Département Loire-Atlantique, Région Pays de la Loire, SPEDIDAM

Remerciements : Jérôme Laupretre de la Petite Bête qui monte (montage de production / lapetite.betequimonte@orange.fr )

 

 

 

 

 

 

LA BOÎTATOU DU SPECTACLE : à destination des enseignants, animateurs et des professionnels de l’enfance et de la petite enfance !