Décembre   Dès 7 ans

Théâtre

SIMÉON, SIMÉONE

Création 2022 - Cie Entre chien et loup
Durée 40 min

À CHAQUE INSTANT LA BEAUTÉ DU MONDE.

Comment créer un lien spatio-temporel entre deux époques ? En invitant l’enfance d’antan à rencontrer celle d’aujourd’hui, dans un lieu emblématique : l’école. Une enfance en noir et blanc, confrontée à la guerre et l’exode et qui, pourtant, voit dans chaque détail la beauté du monde. Face à une enfance en temps de paix (chez nous) prête à écouter et à tendre la main.

Texte : Karin Serres

LIRE PLUS

En 2017 nous avons créé Ciconia Ciconia, un spectacle en immersion dans une salle de classe d’école primaire, où une cigogne cheminant à pattes depuis l’Afrique de l’Ouest jusqu’à son Alsace natale déclenche empathie et aide de la part des écoliers.
Ce spectacle-surprise rebat les cartes de la vie de la classe et embarque les enfants dans une réalité fictionnelle. Il a été frappant de relever à quel point les enfants sont capables d’empathie envers un personnage ayant besoin d’aide et ce, quel que soit le type d’école et le milieu social. Cette constatation, ainsi que le fort désir d’histoire de la part des enfants, nous donnent envie d’aller plus loin.

Dans Ciconia Ciconia, une cigogne fait intrusion dans une salle de classe cherchant de l’eau potable. Dans Siméon Siméone, c’est un.e élève d’une autre époque que les écoliers trouveront dans leur classe. Une superposition spatio-temporelle entre la classe d’antan et celle qu’habitent les enfants d’aujourd’hui, entre une enfance en temps de guerre et l’enfance actuelle en temps de paix (chez nous).

Siméon Siméone traitera d’un secret trop dur à dire quand on est adulte, de la séparation d’avec ses parents, de la grande résilience des enfants. Nous avons choisi de situer le personnage pendant la Seconde Guerre Mondiale afin de créer volontairement un décalage historique, une distance avec le présent. Comme dans Ciconia Ciconia, nous recherchons une entrée en empathie avec le personnage.

L’envie de ce spectacle vient, entre autres, de mon histoire familiale, du tri pendant l’été 2020 de la maison où j’ai grandi, une maison où 4 générations ont vécu et où 4 générations ont laissé des traces, des objets, des meubles. Mes trésors : un pupitre en bois, des cahiers de classe des années 30, puis 50, puis 80… Une remontée dans le temps, celui de ma grand-mère, de la guerre de 39-45, d’un monde en noir et blanc, avec des photos posées. Trier plusieurs générations avec ma mère et ma tante, ça a été se raconter soi, parler de leurs enfances et de leurs familles, reconstituer des histoires dans les interstices. Ça a été un grand écart entre l’éducation d’après guerres (la première pour ma grand-mère, la deuxième pour ma mère) et celle d’aujourd’hui, du monde des garçons et celui des filles. Se rappeler que l’école n’est mixte que depuis le début des années 60, se dire que notre société est encore bien trop genrée. Un chemin de résilience familiale pour tout ce qui a été dit et tout ce qui n’a pas été dit, et une envie encore plus forte de transmettre aux enfants d’aujourd’hui de tendre vers l’égalité dans leur relation aux autres, pour que cela devienne équité (qualité consistant à attribuer à chacun ce qui lui est dû par référence aux principes de la justice naturelle – que donc l’égalité entre garçons et filles devienne naturelle).

Il sera question de l’enfance aujourd’hui et de l’enfance à l’époque de Siméon.e. De l’école et du moment où l’on sort de l’enfance, consciemment et inconsciemment. De la projection des adultes sur les enfants, de ce qui n’est pas dit pour ne faire pas mal ou pensant qu’ils ne pourront pas comprendre, mais qui endommage. De la manière dont les filles et les garçons ont été élevés différemment et le sont encore aujourd’hui. Du filtre du genre dont notre société n’arrive pas à se débarrasser. De la parole qui libère, de l’entraide, de la gentillesse, de la confiance comme chemin
pour grandir

Tarifs par personne

Séances scolaires uniquement

 

Du lun 12 au jeu 15 déc

Organisation : Très Tôt Théâtre

 

Crédit photo : Cie Entre chien et loup

Distribution

Camille Perreau : direction artistique, mise en scène et scénographie
Karin Serres : autrice
Valérie Larroque et Stève Moreau : interprètes
Sarah Douhaire : assistante à la mise en scène
Christophe Gravouilh : direction d’acteur
Nicolas Forge : composition sonore et vidéo
Sara Sandqvist : costumes
Emmanuel Bourgeau : construction
Corentin Check : technique

 

Production : Compagnie Entre chien et loup

Coproduction : L’Azimut – Pôle National Cirque en Ile-de-France à Antony/Châtenay- Malabry (92), Très Tôt Théâtre – scène conventionnée d’intérêt national Art Enfance Jeunesse à Quimper (29), Le Créa – scène conventionnée d’intérêt national Art Enfance Jeunesse à Kingersheim (67), Théâtre du Champ Exquis – scène conventionnée d’intérêt national Art Enfance Jeunesse à Blainville-sur-Orne (14), Communauté de Communes Erdre et Gesvres (44).

Avec le soutien du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, du Conseil départemental de Saône-et-Loire, de La Pimenterie à Saint-Point (71), de la Maison Jacques Copeau à Pernand Vergelesses (21).La compagnie Entre chien et loup est conventionnée par la DRAC Bourgogne-Franche-Comté.

LA BOÎTATOU DU SPECTACLE : à destination des enseignants, animateurs et des professionnels de l’enfance et de la petite enfance !

Cie Entre chien et loup – SIMÉON, SIMÉONE